Plan du Site
  • S'inscrire à la newsletter
  • Envoyer cette page à un ami
  • Ajouter ce site à vos favoris
  • Imprimer la page

Gestion piscicole - Potentiel

Les appartenances typologiques des affluents du Viaur se situent dans la zone salmonicole et la zone mixte. Le caractère salmonicole des cours d'eau est dominant et la majorité des cours d'eau présente des caractéristiques typologiques proches de l'optimum pour la truite Fario. La zone mixte est localisée sur les cours aval du Giffou, du Céor et du Lézert. 

le bassin versant du Viaur présente des potentialités intéressantes :

 

Les appartenances typologiques des affluents du Viaur se situent dans la zone salmonicole et la zone mixte. Le caractère salmonicole des cours d’eau est dominant et la majorité des cours d’eau présente des caractéristiques typologiques proches de l’optimum pour la truite Fario. La zone mixte est localisée sur les cours aval du Giffou, du Céor et du Lézert.

Sur le Viaur on observe une évolution longitudinale naturelle des potentialités piscicoles. Cette évolution longitudinale du régime thermique du Viaur est induite par la présence des retenues de Pont de Salars, de Pareloup et de Thuriès.

 

On a donc :

-        les eaux à vocations salmonicoles, à l’amont de la retenue de Pont de Salars et à l’aval de cette retenue jusqu’à la confluence avec le Vioulou (la restitution du débit réservé par vanne de fond maintient la vocation salmonicole sur le parcours)

 

-        les eaux, à vocations cyprinicoles, dans la partie basse du Viaur, à l’aval de la confluence avec le Céor

 

-        entre ces deux espaces, aux potentialités clairement définies, s’intercale une zone à vocation salmonicole mais perturbée par la réduction du débit du Viaur et du Vioulou. Le réchauffement rapide des eaux en période estivale favorise une cyprinisation du cours d’eau

 

Le Viaur et certains de ses affluents sont classés en « axe migrateur » :

Þ    le Lézert : aval de la chaussée du Valadier

Þ    Lieux de Villelongue : aval chaussée de Bernadou

Þ    Viaur : aval barrage de Thuriès

 

D’autre part, des populations d’écrevisses à pattes blanches ont été recensées sur des affluents et sous affluents du Viaur (espèce protégée : arrêté de 1983).

 

L’organisation de la gestion piscicole

 

Concernant la gestion piscicole sur le bassin versant du Viaur , il est important de noter la naissance d’une association halieutique : Halieuti Viaur qui regroupe les 11 associations agréées pour la pêche et la protection des milieux aquatiques du bassin versant du Viaur.

 

La création de cette association, appuyée par les Fédérations Départementales de l’Aveyron, du Tarn et du Tarn et Garonne, est de bonne augure pour la mise en œuvre d’un travail collectif à l’échelle du bassin versant.

 

La qualité et la diversité des milieux naturels du bassin versant du VIAUR a été reconnue par divers classements et inventaires.

Ce type de territoire, situé aux sources de grands bassins doit être restauré, géré et entretenu car c’est bien les petits cours d’eau qui font les grandes rivières …

 
Inter actu

les catégories piscicoles

Les eaux à vocations salmonicoles, à l'amont de la retenue de Pont de Salars et à L'aval de cette retenue jusqu'à la confluence avec le Vioulou (la restitution du débit réservé par vanne de fond maintient la vocation salmonicole sur le parcours)

 

Les eaux, à vocations cyprinicoles, dans la partie basse du Viaur, à l'aval de la confluence avec le Céor

Entre ces deux espaces, aux potentialités clairement définies, s'intercale une zone à vocation salmonicole mais perturbée par la réduction du débit du Viaur et du Vioulou. Le réchauffement rapide des eaux en période estivale favorise une cyprinisation du cours d'eau.

 

 
Inter actu
Gestion piscicole
 
Inter actu
 
Contrat Rivière Viaur

SMBV Viaur - 10 cité du Paradis - 12800 NAUCELLE

tél. : 05.65.71.12.64 - fax : 05.65.71.10.98

sage.viaur@orange.fr - www.riviere-viaur.com